Commentaire de jack mandon
sur L'évangile à la lumière de l'histoire radicale,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 10 mars 2019 17:16

@sylviadandrieux

Qui peut dire ce qu’un certain Jésus a dit ou écrit sur le sol ?

Le temps et l’espace aidant, personne ne peut envisager de dire quoi que ce soit sur les pérégrinations d’un dénommé Jésus sans un minimum de confiance dans les nombreux recoupements, historiens romains, Tacite par exemple,les notes araméennes d’une minorité d’auditeurs présents lettrés comme Matthieu, les contradicteurs talmudiques ultérieurs, les premières versions retraduites en grec ancien au début de l’aire chrétiennes...etc.


Pour un nombre important de croyants et de chercheurs qui pensent en tout et ne croient en rien, ce personnage mythique ou historique représente l’intemporalité, porteuse d’un souffle humaniste et spirituel. Jésus, 2000 ans d’histoire humaine chaotique, partagée entre créativité et tempêtes religieuses, politiques et guerrières...ainsi perdurent les systèmes séculaires des inspirés ou non. Le souffle du temps.

Ce qui fait dire au poète, Jacques Prévert, chaleureux mais révolté et blessé...

 

Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est quelquefois si jolie

...Avec toutes les merveilles du monde
Qui sont là
Simplement sur la terre
Offertes à tout le monde
Éparpillées
Émerveillées elles-même d’être de telles merveilles
Et qui n’osent se l’avouer
Comme une jolie fille nue qui n’ose se montrer
Avec les épouvantables malheurs du monde
Qui sont légion
Avec leurs légionnaires
Avec leur tortionnaires
Avec les maîtres de ce monde
Les maîtres avec leurs prêtres leurs traîtres et leurs reîtres


Avec les saisons
Avec les années
Avec les jolies filles et avec les vieux cons
Avec la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons.

  

Peut être faut il poser les vraies questions ?

Au plaisir


Voir ce commentaire dans son contexte