Commentaire de Gollum
sur L'évangile à la lumière de l'histoire radicale,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gollum Gollum 30 mars 2019 10:05

@jack mandon

600 pages ! Diantre. smiley Je m’en doutais.

A ce propos Jung se disait un peu indisposé par Hegel.

Je crois qu’il n’est pas le seul. Il me semble avoir lu des insatisfactions chez certains de mes penseurs préférés mais j’ai quelque peu oublié.

Néanmoins mes longues années de graphologie me parlent d’une certaine constance d’expression graphique qui tend à affirmer qu’une identité de l’âme ne varie pas profondément. 

Oui, sauf que là il s’agit de monsieur et madame tout le monde qui, en effet, ne changent quasiment pas.

La fonction inférieure est redoutable car elle se love dans l’inconscient, le moi arbore alors une relative dominante quand la fonction dite inférieure occupe l’Hadès à la manière de Perséphone. C’est un aspect de la dialectique jungienne du moi et de l’inconscient. Il semble ici que le dialogue est ouvert et interminable.

C’est moins la fonction inférieure qui pose problème que la fonction supérieure. Celle-ci se met à posséder, au sens propre, le moi, qui s’identifie à elle, et voyant tout à travers son prisme déformant : l’intellect pour l’intellectuel. Avec l’avidité de tout comprendre dans une quête interminable. Quête qui a tout de l’avidité quantitative. Les remèdes sont : refuser cette gloutonnerie et aller sciemment vers, non pas l’inverse, car maladresse assurée, mais les à coté, sensation et intuition, afin de cesser de fournir de l’énergie à la fonction supérieure. La fonction inférieure récupérera petit à petit des forces.

Arrive, enfin un état où la fonction supérieure cesse d’être gloutonne et devient un outil maitrisé. Bien évidemment ce que je dis peut être valable pour les autres fonctions.

Il me semble que Marx, qui d’ailleurs s’inspira beaucoup de Hegel

Oui. Il y a une dialectique marxiste. Malheureusement elle est binaire et non tétravalente. Restant binaire c’est une logique de confrontation et d’élimination. Les dominants cherchent à exploiter les dominés et ces derniers à les renverser. Bref, c’est une logique de guerre. Et il en fut bien ainsi.

Il faut d’ailleurs rajouter à ces deux classes marxistes, l’aristocratie et le sacerdotal, mais personne ne pourrait comprendre, en profondeur, ce que cela implique et veut dire. Toujours est-il que ces deux dernières castes correspondent aux éléments masculins, Feu et Air, spirituels, de notre croix des éléments.

Alors que la lutte des classes opposent deux castes, matérialistes. Il n’y a pas de hasard. smiley


Voir ce commentaire dans son contexte