Commentaire de jack mandon
sur L'évangile à la lumière de l'histoire radicale,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 31 mars 2019 20:31

@Gollum

Lupasco, par exemple, refuse de croire à la synthèse. Il nous dit que les polarités subsistent dans une perpétuelle confrontation, et alternance, potentialisation/actualisation continuelles. Avec des passages par l’état d’équilibre T qui est de mi-actualisation, mi-potentialisation, de chaque pôle. Pour lui il n’y a pas de synthèse.

La vie est mouvement, la dialectique d’Hegel n’est pas si différente

1) Ce qu’une chose est (en soi, quoi ?) cette énergie première indifférenciée.

2) la conscience que l’on a de soi.(pour soi) entre adaptation et aliénation

3) la science de celle ci qui peut s’édifier (l’en soi pour soi)

La synthèse est analogique à l’esprit du divin ( le panthéisme et l’une des formes)

La confrontation entre les deux premiers pôles est naturelle et salutaire. La synthèse est l’action de la science, de la connaissance qui instaure la conscience de soi comme ne faisant qu’un avec elle. »

La vie en mouvement, en devenir...est un long fleuve mouvementé


Voir ce commentaire dans son contexte