Commentaire de Michel DROUET
sur Notre Dame : le diable est dans les détails


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michel DROUET Michel DROUET 19 avril 17:54

@baldis30
Merci Baldis 30
Notre civilisation est celle du prêt à consommer et il faut aller vite pour construire un édifice en ayant à l’esprit que son obsolescence programmée profitera à l’économie. Il y a aujourd’hui des malfaçons fréquentes dans les ouvrages. Cela nous différencie des civilisations que vous citez dans lesquelles on voulait laisser une trace pour le futur.
Quelle trace laisserons nous ? Celle d’une société du profit.


Voir ce commentaire dans son contexte