Commentaire de Paul Leleu
sur Notre Dame de Paris : La marchandisation du sacré


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Leleu 20 avril 10:34

@Jonas

certes... mais on va pas non plus tomber dans les larmes de crocodile... la plupart des français n’en ont strictement rien à foutre de l’esthétique de Notre-Dame... même, bon nombre d’entre eux détestent cette esthétique qui rappelle l’homme à la petitesse de son orgueil...

les français pleurent-ils une carte postale bien commode ? C’est fort possible.

Les français étaient habitués à se comporter comme des enfants ringards, jouissant de leur bêtise consummériste sous la protection du patrimoine de Papa... mais le temps a fini par passer... Papa est mort... le décors rassurant s’estompe... ne reste plus que notre pauvreté spirituelle et humaine... c’est l’angoisse... on se rend compte confusément que nous n’avons pas l’etoffe pour rebatir ce patrimoine, pour défendre cette patrie...

effectivement, la connerie orgueilleuse suffit pour consommer... mais elle ne suffit pas pour bâtir des cathédrales... ça fait mal aux dents... ! alors les gens pleurent comme des madeleines...


Voir ce commentaire dans son contexte