Commentaire de L’Astronome
sur On vit une époque formidable - Au secours, Reiser reviens !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

L'Astronome L’Astronome 21 avril 15:52

 
@Christian Labrune
 
il y a au moins deux versions pour expliquer l’expression : l’une est celle que j’ai suggérée, les frondeurs de Grenoble jetant des tuiles sur la tête des soldats ; l’autre est plus prosaïque : un fort vent soulève des tuiles qui tombent sur la tête des passants.
 


Voir ce commentaire dans son contexte