Commentaire de Jonas
sur JÉSUS de NAZARETH


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas Jonas 22 avril 2019 11:03

@Ilan Tavor "Si Jésus se prononce en faveur de l’impôt dû à l’empereur de Rome, il conteste par contre le paiement de l’autre impôt que payaient également les Juifs : l’argent « sacré », une somme destinée à Dieu, en fait versée aux prêtres, source de grandes richesses pour l’aristocratie sacerdotale.« 

Vous pouvez me montrer où vous avez lu ça s’il vous plaît ?

La cause de sa condamnation à mort qui amènera sa crucifixion par les pharisiens, est parce qu’il se proclame Jésus Christ Fils de Dieu :
 »le souverain sacrificateur, prenant la parole, lui dit : Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus lui répondit : Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant : Il a blasphémé ! Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous venez d’entendre son blasphème. Que vous en semble ? Ils répondirent : Il mérite la mort. Là-dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets...« 
Matthieu 26:63-67

--------------------------
 »Du point de vue des Romains, le climat est insurrectionnel, Jésus est coupable d’avoir aspiré à devenir un roi juif, comme d’autres messies autoproclamés.« 

Ponce Pilate et les romains ne condamnent pas Jésus parce qu’il a aspiré à devenir roi des Juifs, ils cèdent à la pression des pharisiens, qui veulent sa condamnation à mort :
 »Pilate leur dit : Que ferai-je donc de Jésus, qu’on appelle Christ ? Tous répondirent : Qu’il soit crucifié ! Le gouverneur dit : Mais quel mal a-t-il fait ? Et ils crièrent encore plus fort : Qu’il soit crucifié ! Pilate, voyant qu’il ne gagnait rien, mais que le tumulte augmentait, prit de l’eau, se lava les mains en présence de la foule, et dit : Je suis innocent du sang de ce juste. Cela vous regarde. Et tout le peuple répondit : Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants !"
Matthieu 27:22-25


Voir ce commentaire dans son contexte