Commentaire de Hervé Hum
sur Un sens à la vie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 7 mai 2019 21:04

@arthes

Je préfère dire que l’être n’a de choix que des buts, mais pas des moyens. Bref, il a le choix de l’idée en tant que but, mais pas de sa représentation dans la réalité. La fin ne justifie pas les moyens, elle les nécessites. Différence subtile, mais fondamentale, puisque dans le premier cas, on pose avoir le choix des moyens, alors qu’il n’en est rien, dans la réalité, c’est la logique causale qui dicte sa loi et elle seule, même avec un Dieu tout puissant.

Par contre, pour que l’idée soit déjà en germe avant même de tracer le moindre coup de crayon, il faut avoir déjà des représentations connues. Mais si vous partez du point où aucune représentation existe avant, alors, ce que vous dites n’est plus valide. Vous devrez d’abord commencer à construire des première représentations et là, l’imaginaire seul ne le peut pas, parce qu’il contient, en germe, toutes les représentation imaginables, mais où aucune ne peut émerger plus qu’une autre. il doit passer par la réalité, c’est à dire, suivre la logique causale ; donc, commencer a poser des briques, des coups de crayons et voir ce qu’il peut en dessiner en les associant, en les combinants entre elles et là, encore une fois, il devra suivre la logique causale, sinon, ce sera comme vouloir faire un château de sable avec du sable fin et sec, sans eau pour ciment..


Voir ce commentaire dans son contexte