Commentaire de danielhernandez
sur Macron, Le Pen, l'invisible convergence


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

danielhernandez 13 mai 12:39

Le FN, Les Gilets jaunes comme le Brexit sont soutenus par le millionnaire Steeve Bannon dont tous les amis sont milliardaires (il connaît notamment beaucoup de dirigeants de fonds spéculatifs) comme Robert Mercer, qui finance son site d’extrême-droite Breitbart News, pro-Trump et contre le peuple.

Les amis milliardaires de Steeve Bannon financent toute l’extrême-droite européenne. Bannon a rencontré Aaron Banks, le chef de l’extrême-droite londonienne, et les leaders d’extrême-droite italiens comme Salvini. Il a même rencontré tous les chefs européens pro-Brexit comme Nigel Farage.

Cerise sur le gâteau, on voit Bannon dans le reportage Envoyé spécial de France 2 dans un hôtel de luxe à 15000€ la nuit. Il y rencontre Louis Alliot et Jérôme Rivière, porte-parole du FN. Ces deux-là ont demandé quelques millions d’euros à Bannon qui a acquiescé. Le comble, c’est quand Louis Alliot a invité Bannon à Paris pour des réunions avec des hauts fonctionnaires, des ambassadeurs et des préfets français. Ça confirme que le RN est vraiment lié à l’Etat. Quand on voit que Bannon et le RN soutiennent les gilets jaunes qui contiennent des représentants issus de l’extrême droite, on voit que ce mouvement est voulu pour nous amener à une dictature répressive, ce qui a déjà commencé.

N’oublions pas que Bannon a fait élire le milliardaire sioniste Trump avec son conseiller israélien Jared Kushner qui est le vrai président. Bannon a aussi été le conseiller de Bolsonaro pour le faire élire. Lui aussi a été soutenu par des milliardaires. Le jour de son élection, la bourse l’a salué avec un record historique.

Cela démontre que l’extrême-droite est un pantin des grandes fortunes, du grand capital qui aiment l’ordre et l’instaureront par la dictature. L’extrême-droite est aussi tenue par Israël, la Russie et les américains.

===

 Dans le cadre de la campagne présidentielle, le Front national et sa candidate Marine Le Pen cherchent à labourer les terres de la gauche en se posant en défenseurs des travailleurs et des protections sociales. Pendant ce temps, au Parlement européen, les eurodéputés frontistes montrent un tout autre visage : ils se désintéressent des accords de libre-échange et de leurs conséquences, refusent de lutter contre les délocalisations, soutiennent le < secret des affaires > qui protège les multinationales, s opposent à l égalité femmes-hommes au travail, freinent la prévention des cancers professionnels ou la lutte contre l évasion fiscale. Les votes des députés d extreme-droite démontrent qu ils ne se préoccupent pas des intérets des travailleurs, et ne souhaitent pas une société moins injuste.

https://www.bastamag.net/Au-Parlement-europeen-les-votes-meprisants-du-FN-et-de-Marine-Le-Pen-a-l-egard&#65279


Voir ce commentaire dans son contexte