Commentaire de JPCiron
sur Antispécisme : Peter Singer et la dénonciation du spécisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JPCiron JPCiron 15 mai 08:58

< Le principe de l’égalité des êtres humains n’est pas la description d’une hypothétique égalité de fait parmi les humains : c’est une prescription portant sur la manière dont nous devons traiter ces êtres humains. > (...) <  les animaux non-humains doivent être inclus dans notre sphère de considération morale. >



La sentience n’est-elle pas un autre critère arbitraire, à la frontière imprécise ?

Le critère de sentience semble plus large que celui qui distingue les Humains des autres Animaux.

Dans la pratique, le critère est sans doute utile, car, comme la distinction Biblique Hommes-Animaux, le concept de sentience peut être assez facilement traduit en actions.


Mais est-il vraiment pertinent, conceptuellement ?


Le Zoroastrisme (la première religion monothéiste dogmatique et prosélyte du monde) avait une autre approche. Dieu avait doté tous les animaux d’une âme, du plus gros jusqu’au plus minuscule. Y compris donc les animaux humains. La présence d’une âme (qui finira au Royaume spirituel de Dieu, une fois purifiée par le feu de l’Ordalie) commande le respect.


Dieu a créé une Alliance Sacrée entre les humains et les animaux. Dieu ayant doté les humains d’un discernement plus grand, ils ont le devoir Éthique de protéger les animaux (et par conséquent aussi leur habitat). Ce qui n’interdit pas de tuer les animaux considérés comme nuisibles (tout en regrettant de devoir le faire). Ce qui n’interdit pas de manger de la viande, Dieu ayant créé le Libre arbitre pour chaque être.


Voir ce commentaire dans son contexte