Commentaire de Galilée
sur Pierre-Joseph Proudhon : une troisième voie entre Karl Marx et Adam Smith


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Galilée Galilée 10 juin 15:08

Étirév
Il n ’ y’a aucun doute que la nature est sexiste , et rien ne peut changer les fondements de la nature .
Le developement de la femme en général, s ’arrête à un stade moins avancé que celui de l ’homme , plus enfantin par la taille , le poids , le poids du cerveau et cela est un choix évolutif : seule une femme enfant aimera jouer à la poupée avec son nourrisson , jouer avec son enfant bavarder sans arrêt devant lui ce qui accélérera l ’acquisition de son language .

Le femmes qui n ’ont pas peur des souris , ni de l ’orage et aspirent à piloter des jets,à être procureuses , médecins ou avocates sont elles encore vraiment des femmes ou des garçons manqués ??
Elles sont autoritaires , complexées et psychorigides , et ne stimulent en rien la libido masculine .Seul leur ego hypertrophié leur importe, ce qui les rend facilement désagréables et insupportables .
Sont elles sexy ? Attirent elles le mâle ?? Bien sur que non ..Elles lui font peur , et de fait elles sont moins fécondes...Heureusement , elles sont la minorité , qui certes fait du bruit mais ne changera pas le fond des choses ..
Les femmes sont pour la plupart des femmes enfants et c ’est ce qui favorise la libido masculine et la survie de l ’ espèce ..
Les femmes castratrices sont un cul de sac évolutif ..Une forme de nihilisme egocentré..


Voir ce commentaire dans son contexte