Commentaire de JBL1960
sur Calculez la baisse de votre retraite avec la réforme Macron !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JBL1960 JBL1960 16 août 14:23

Ayant commencé à travailler en 1982, née en 1960, n’ayant pas assez travaillé de toutes les façons, enfants, chômage, C.E.S., CDD, gérante d’une SARL de famille, pis plus rien depuis 2010 du fait de problème de santé, et donc sans aucun revenu à l’heure actuelle, j’ai compris depuis longtemps que 0+0 = la tête à Jojo...

Mon époux rencontré la même année (1982) plus âgé, est à la retraite et il a commencé à travailler à l’âge de 15 ans. Par effet yoyo et de seuil, cette année sa retraite et sa complémentaire sont impactés par la CSG (3.80%) et la CRDS (0.5%) de 70 balles / mois soit 840 € pour 1 an. Pour ceux qui voudront ICI avec tableaux de correspondance, en analyse .

Ce qui fait que, le 11 du mois, une fois tout payé, ben y nous reste que 20 à 30 balles pour se goinfrer... Bon, je vous parle même pas de changer de voiture qui passe pas au nouveau CT, et qu’on sait même pas komenteske qu’on va faire si on se fait arrêter par la maréchaussée ! On sait pas, on se doute... Aussi lorsque j’ai entendu que des gonzes avaient pu s’acheter une Tesla avec la prime à la conversion, j’en suis restée sans voix. Je pense qu’on va bientôt pouvoir chercher un triporteur, à rénover, hein, vu qu’on a pas un rond en poche...

Pour autant, j’ai bien compris que la solution n’était pas dans la votation, mais dans création d’associations libres, volontaires et auto-gérées.

Sur le principe du : on fabrique, on vend, on se paie. En supprimant les intermédiaires. Bon c’est sûr, toute l’industrie du luxe sautera, puisqu’il s’agira de fournir l’essentiel, le vital et le nécessaire. Pas besoin de carré Hermès, de sac Vuitton et Tutti Quanti pour travailler en usine ou la terre. Et je vis dans le Cognacais où les gonzes se font des ouilles en or en exportant leur Cognac, et va falloir leur expliquer qu’il faut urgemment penser les choses autrement. Non pas à cause de l’urgence climatique qui n’est pas anthropique mais parce qu’il faut faire autrement tout simplement, et que le Cognac, c’est pas un truc vital ! Alors pour eux, si, ça on l’a bien compris, mais, non...

Arrêtons le cycle du pillage et de la récompense immorale et les structures élitistes s’effondreront. Mais pas avant qu’une majorité ne trouve le courage moral et la force intérieure de rejeter ce jeu truqué du quelque chose pour rien et de le remplacer par des associations volontaires, des communes volontaires ou des réglementations locales et des sociétés décentralisées, pour que cesse enfin le meurtre et le pillage. Pr. Antony Sutton, ICI

Car pour qui que vous votiez, les riches sont toujours (plus) riches, et les pauvres toujours (plus) pauvres, et les bombes continuent de tomber ICI...

Jo Busta Lally


Voir ce commentaire dans son contexte