Commentaire de HELIOS
sur EELV et JADOT, entre gravité de la situation écologique et ivresse de « la tambouille électorale »...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

HELIOS HELIOS 18 septembre 22:44

@Daniel MARTIN
... ce n’est pas le liberalisme qu’il faut accuser, pas plus que le capitalisme, il n’y a quasiment qu’un seul coupable : la financiarisation de tout !

Il faut bien comprendre, que l’argent n’est pas une marchandise, pas plus que le travail des hommes.
Helas, la financiarisation, c’est donner un prix (pas une valeur) a tout ce que l’on entreprend et en maximiser la rentabilité financière.

c’est aussi pour cela que la bundesbank a des problèmes parce que ses caisses débordent de fric et elle ne sait pas ou le placer, les opérations rentables etant de moins en moins courantes et a des taux dérisoires.

Or, il n’y a pas que la rentabilité financière qu’il faut examiner, mais aussi la rentabilité sociale et depuis quelques temps la rentabilité écologique au sens « efficacité » de l’usage des ressources.

Alors, oui, l’écologie n’est ni de droite ni de gauche, elle est seulement une equation dont il faut en équilibrer les termes, et cela malgré la financiarisation.

Tous les pingouins qui viennent vous parler d’ecologie pour qu’on vote pour eux ne sont en aucun cas des écologistes, ce sont des enfumeurs, des vizirs qui veulent etre calife a la place du calife, mais surtout pas pour regler les problèmes que nous devrons affronter dans les années qui viennent, mais il n’y a rien d’urgent, la vie telle qu’elle est, est tout a fait normale. ... et ce ne sont pas quelques scientifiques qui melangent leur art et leur convictions qui changera quoi que ce soit.

Bien le bonsoir


Voir ce commentaire dans son contexte