Commentaire de Daniel PIGNARD
sur Les « listes communautaires » de la Droite la plus bête du monde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 23 novembre 2019 08:50

@Fifi Brind_acier

Et vous, vous vivez dans un monde ou la France n’a plus de constitution (quoiqu’Asselineau s’en serve sans vergogne pour destituer Macron), n’a plus d’armée pour la défendre (Asselineau ne prévoit pas de s’en servir pour défendre notre constitution), n’a plus de respect pour le NON au référendum de 2005 (le grave trou de mémoire d’Asselineau), doit laisser les mêmes droits aux étrangers colorés non chrétiens que les Français de France sinon plus, doit obliger les Français de France à vivre ensemble avec ces étrangers à notre culture, notre religion, nos habitudes alimentaires et vestimentaires, nos odeurs. Surtout ne pas désobéir aux traités signés en dépit de la volonté des Français, sinon, Asselineau n’hésitera pas à vous dénoncer aux autorités.

Le point 5 de son programme : « Je suis le seul candidat à dénoncer les candidats qui proposent de «  désobéir aux traités  » européens.

 

Dans le programme d’Asselineau :

Remettre au premier plan le principe de la laïcité

(Donc pas de préférence pour le christianisme et sa sagesse propre)

 

Refuser la stigmatisation insidieuse des Français d’origine arabe ou de confession musulmane comme la stigmatisation de tout Français en vertu de ses origines sociales ou ethniques ou bien de ses convictions politiques ou religieuses.

(La stigmatisation a sa raison d’être mais la police de la pensée ne permet pas de l’exprimer ouvertement actuellement par des arguments basés sur des faits)

 

Dénoncer la théorie du «  choc des civilisations  » comme une théorie fausse et nocive et prendre des mesures, notamment éducatives, pour convier les peuples à la «  concorde des civilisations  »

 

Créer un parlement de la Francophonie, qui sera installé dans les anciens locaux de l’UNESCO à Paris.

Réorienter une partie des fonds structurels, actuellement versés à l’UE, vers les États de la Francophonie.

(La francophonie ne présage en rien de l’intelligence et de la tournure d’esprit de ces pays)

 

Développer un système d’échanges de type Erasmus avec les pays de la Francophonie. Sensibiliser le peuple de France à son appartenance à cette sphère qui a le français en partage.

(On est reparti pour une soumission à une nouvelle instance internationale)

 

Prendre l’île de La Réunion comme modèle national d’intégration sociale.

(Et profiter à fond des subventions étatiques en préférant la paresse)


Voir ce commentaire dans son contexte