Commentaire de Loulou
sur Ce dimanche, le mouvement des Gilets jaunes a fêté sa première année. Et après ? (deuxième partie)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Loulou 4 décembre 2019 17:51

Bravo à ceux qui ont entrepris même si l’échec prévisible a eu lieu. Le mouvement n’a pas à se culpabiliser ni avoir honte, c’est qu’en fait il a eu lieu « trop tôt », il-y-avait encore de quoi manger dans les frigos, même de ceux qui désespèrent le plus ! Le découragement est venu, les intimidations ont été plus fortes, les Gaulois se sont débandés, l’Empire a gagné et a juste eu un peu peur, du moins ceux qui le servent et qui ont nom Macron, Philippe et Compagnie. Ceux qui tirent les ficelles n’ont rien à craindre ! Les gilets jaunes se sont bien fait avoir et récupérer par l’extrême gauche, bien vite à Paris j’ai vu les effigies du Ché Guévarra et les antifas menaçants, des gens hors du vrai peuple, idéologues gavés et supplétifs du pouvoir avec tous ceux qui ont compliqué les choses idéologiquement puisque ce Mouvement de fond venait du peuple et non d’étudiants politisés fils à papa.

Il n’est pas trop tard pour espérer que de la misère implacable naisse un grand courage en lame de fond de millions de patriotes !


Voir ce commentaire dans son contexte