Commentaire de Jean Dugenêt
sur « Gauchisme » versus « Front Unique Ouvrier »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 décembre 2019 22:58

@capobianco
« qui décide de tout à la FI comme ass chez vous ».

Pour la seconde fois je vous rappelle une disposition de la charte de bonne conduite d’Agora Vox«  : »Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum."

« Faites ce que vous voulez, les noms d’oiseaux que nombre ici donnent à JLM (y compris des upr) devrait vous révolter ». Pour ma part, je respecte la charte de bonne conduite d’Agora Vox et je m’emploie de mon mieux à la faire respecter par tous ceux qui interviennent 

dans les discussions de mes articles quelles que soient leurs orientations politiques.

"Mais là vous ne comprenez pas, bien sûr, cela vous parait impossible, chez vous jamais personne se permettrait de discuter les choix du chef.« 

J’ai nettement l’impression que c’est vous qui ne comprenez pas. Vous êtes ici en train de commenter un article d’un militant de l’UPR (moi-même) dans lequel j’essaie de défendre deux propositions que j’ai faites dans un article précédent : le Comité Central National de grève et le gouvernement provisoire PCF, PS et FI. Vous semblez ne pas avoir remarqué que ces deux propositions non seulement ne sont pas de François Asselineau mais il est même fort probable qu’il n’aurait pas à leur sujet un jugement entièrement favorable. Quand vous m’aurez signalé un article d’un militant de la FI qui est capable de prendre autant de distance que moi par rapport au leader de son organisation vous pourrez peut être émettre ce genre de critique. Il est certain, en attendant que c’est particulièrement malvenu ici. Gardez vos leçons pour vous !

 »qui, chez vous, a décidé de ne pas demander de ne pas s’appuyer du poids de la France pour changer l’ue ? Bien sûr question aussi ridicule que la votre !« 

Cette décision a été prise le 25 mars 2007 par François Asselineau quand il a décidé de créer l’UPR. Depuis, tous les militants qui ont adhéré à l’UPR l’ont fait en étant d’accord avec cette décision. Ils sont d’accord pour le Frexit et n’envisagent nullement de changer l’UE à partir du moment où ils adhérent. Cette question n’est pas en elle-même ridicule. Ce qui est ridicule c’est que vous n’ayez pas anticipé la réponse. Cela laisse entière ma question à propos de la FI. Vous avez seulement trouver un stratagème supplémentaire pour ne pas répondre.

 »Désolé la FI n’a pas le culte du chef et le programme a été pensé et rédigé par 3000 militants« 

Nous connaissons très bien ce discours. J’ai à ce sujet une autre question : Pensez vous que Jean-Luc Mélenchon a lu ce programme de la FI ? Ne me dite surtout pas à nouveau que ma question est ridicule. Elle est pleinement justifiée. Je rappelle que François Mitterrand, le »maître à penser« de Jean-Luc Mélenchon s’était fait élire sur »le programme commun de la gauche« en 1981. Il n’a pas appliqué ce programme une fois élu et, pour se justifier, il avait déclaré ne même pas avoir lu ce programme. Je pense que Jean Luc Mélenchon se fiche complètement de ce qui est dans ce programme de la FI puisqu’il sait qu’il est inapplicable.

 »ceux qui n’ont pas le slogan du fréxit, pensent que nous pouvons, par notre poids de 6ème puissance mondiale changer CETTE ue"

Il est impossible de changer l’UE. Je connais très bien les discours de Jean-Luc Mélenchon à ce sujet. J’y reviendrai dans un autre article. Il mène un discours nationaliste et germanophobe en expliquant que la France pourrait se grouper avec les autres pays d’Europe d’origine latine. Ainsi, les deuxième, troisième et quatrième puissances européennes (France, Italie et Espagne) pèseraient suffisamment contre les teutons pour leur enlever leur leadership sur l’Europe et, bien entendu cette Europe serait resplendissante contrairement à l’Europe actuelle qui a pour seul défaut d’être dominée par les allemands. Ces discours xénophobes sont exécrables et en totale contradiction avec l’affirmation selon laquelle « l’Europe c’est la paix ». Jean-Luc Mélenchon a d’ailleurs modifié la maxime puisqu’il dit maintenant que pour que l’Europe puisse garantir la paix il faut d’abord que la France gagne contre les allemands (cela rappelle quelque chose). Et, par ailleurs cela ne changerait rien. L’UE n’est pas modifiable.

« pour prouver quoi, s’ils ne vous rejoignent pas ? »

J’ai cité 9 noms de cadres de la FI qui ont quitté cette organisation en formulant de multiples et sévères critiques contre Jean-Luc Mélenchon. Mon but était de montrer que ce qui est suspect ce n’est pas les critiques mais plutôt l’absence de critiques de la part des militants de la FI à l’égard de leur direction. Faut-il qu’ils quittent la FI pour devenir assez intelligents pour avoir un regard critique sur leur direction et ses décisions ? J’ai cité dans l’article que vous commentez un autre exemple d’une organisation politique qui était composée de militants qui ne craignaient pas de critiquer leurs chefs : le parti bolchévik.


Voir ce commentaire dans son contexte