Commentaire de Bernard Mitjavile
sur Léa Salamé : la semaine « sans-faute » du service public


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 13 janvier 18:37

C’est une journaliste complètement dominée par ses émotions et ses partis pris. Je me souviens de l’interview de François Fillon par elle avant le premier tour de la présidentielle. Elle débordait d’agressivité en accusant Fillon. Ce dernier réagissant à son agressivité lui a quand même fait remarquer qu’il n’était pas déclaré coupable mais simplement inculpé dans l’affaire de l’emploi de sa femme, Pénélope, affaire qui avait été gonflée de façon extraordinaire à quelques semaines de l’élection pour éliminer Fillon et préparer un duel Macron-Le Pen. Enfin, elle a joué un rôle non négligeable dans l’élection de Macron, c’est peut-être comme cela qu’elle voit son rôle de journaliste du service public. 


Voir ce commentaire dans son contexte