Commentaire de velosolex
sur Napoléon sur le divan : première psychanalyse de l'Empereur...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 14 février 10:05

@nono le simplet
Salut
Rambaud à écrit avec le même talent, « il neigeait », sur l’occupation de Moscou, puis la retraite de russie, avec ses soldats, et toute cette horde de femmes, de prostitués, de profiteurs, de courtisans, qui accompagnaient l’armée française...Thackeray dans la « foire aux vanités », parle lui aussi de toute cette diaspora anglaise accompagnant les troupes, à Bruxelles, et écoutant le son du canon à Waterloo toute proche.
Les pontonniers et le génie faisaient un boulot énorme et suicidaire souvent, comme lors du passage de la Bérézina que Rambaud évoque..Sur l’Espagne, Leo Perutz a écrit « le marquis de Bolibar », où il raconte la disparation de deux régiments de la Hesse, que la Prusse avait fourni à Napoléon. 


Voir ce commentaire dans son contexte