Commentaire de nono le simplet
sur Napoléon sur le divan : première psychanalyse de l'Empereur...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

nono le simplet nono le simplet 14 février 13:02

@velosolex
Bonaparte était un révolutionnaire convaincu ... enfin, on le dit ... protégé d’Augustin Robespierre il s’est jeté dans les bras du Directeur Barras après le 9 Thermidor ... qui a mis dans son lit la belle martiniquaise ... était ce là le début de la fin ? ... mon royaume pour une jument ! Paris vaut bien une fesse !
et ses généraux mal à l’aise à la cour furent vite ramollis par la fortune en devenant vieillissants ... on dit que Grouchy voulait des fraises à Waterloo ...


Voir ce commentaire dans son contexte