Commentaire de Taverne
sur Virus : établir une frontière entre ce qui est sain et ce qui ne l'est pas


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Taverne Taverne 13 mars 12:05

@Mélusine ou la Robe de Saphir.

Comment savoir qu’un corps est sain ? Quand il résiste à l’introduction d’un mal. A nous de renforcer les résistances du corps social par les voies les mieux indiquées (celles qui sont recommandées par les autorités les plus compétentes) et par le sang-froid et la solidarité. Un corps se renforce et devient plus sain une fois le mal jugulé. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Je me demande même s’il ne vaut pas mieux contracter le virus non muté pour mieux résister à l’avenir aux formes plus méchantes. Mais n’étant pas scientifique, je ne l’affirmerai pas.

Qu’est-ce que le « corps social pervers » dont vous parlez ? Ce serait par exemple la foule aveugle, égoïste et déchaînée. Même la nature n’a pas engendré une bête aussi immonde qu’une mauvaise foule. Souhaitons que la bête ne surgisse pas ou sinon tenez-vous bien à l’écart.


Voir ce commentaire dans son contexte