Commentaire de Et hop !
sur La thèse de la double « affection » se confirme. Esquisse d'un mécanisme de développement du Covid-19


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Et hop ! Et hop ! 7 avril 2020 13:40

@Bernard Dugué

Cette querelle sur les formes académique est de plus en plus ridicule, vous vous déconsidérez.

Il ne s’agit pas de mettre sur le marché un nouveau médicament, mais de prescrire un antiviral archi connu à base de quinine pour prévenir ou soigner des infections tropicales en association avec une antibiotique archi-connue aussi (azithromycine), et un anti-inflammatoire tout aussi connu (paracétamol), et peut-être aussi un fébrifuge archi connu (aspirine) afin de soigner une grippe mal connue susceptible de donner des complications pulmonaires mortelle.

Il y eu maintenant plus de 2 000 cas traités à Marseille avec ce protocole, il a été constaté avec toute la rigueur scientifique possible que la charge virale disparaissait progressivement en six jours. Ca fait presque 100 % de succès. Il y a un seul patient mort. 

Donc cette asssociation a bien un effet bénéfique important pour empêcher les complicatione. Quand bien même elle n’améliorerait que 20 % des cas, ce serait une bonne raison de la prescrire, sachant en plus qu’il n’y a pas d’autre médicament à proposer.


Voir ce commentaire dans son contexte