Commentaire de Drugar
sur Les Extraterrestres sont là, ce sont les Américains qui le disent : on ne va pas en faire une soucoupe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Drugar Drugar 18 juin 13:59

@samy Levrai
« Le temps a été divisé artificiellement en secondes, minutes etc... »
Tout à fait, il s’agit d’une convention.

« chaque point de la terre prend le même temps chaque jour pour revenir au même endroit, aucun endroit n’accélère le temps ni le ralentit. »
En fait, dis moi si je me trompe, tu semble raisonner en terme de temps absolu, ce qui n’est pas le cas, puisque le temps est relatif à chaque objet. Cela est bien illustré par la désynchronisation progressive des horloges atomiques embarquées dans les satellites GPS par rapports aux horloges atomiques restées sur Terre, et cela est dû aux effet décrits dans la théorie de la relativité. En fait la perception du passage de son temps propre (c’est à dire le temps lié à l’observateur) est la même pour chaque observateur, mais la perception du passage du temps des autres sera différentes en fonctions des conditions dans lesquelles sont l’objet observé. Mais concernant ces effets sur Terre, ceux-ci sont tellement infimes qu’il sont imperceptibles aux sens humains. Et à part quelque exception (GPS) raisonner en terme de temps absolu reste une bonne approximation, à l’échelle de la Terre.

« Je connais l’effet doppler mais je pense que nos instruments sont faux quand tous les corps sont censés s’éloigner de nous et que plus ils sont éloignés plus ils s’éloignent vite voudrait dire que nous serions le centre de l’univers, l’origine du big bang... »
Non, les instruments fonctionnent correctement. Ils ont permis cette observation ( tous les objets sembles s’éloigner de nous et plus ils sont loin plus ils s’éloignent vite). Toutes les observations, faites par de nombreuses personnes et avec de nombreux type d’instruments différents ont toutes montré la même chose. C’est un fait. En revanche, l’explication théorique de ce phénomène (l’expansion de l’univers) peut tout à fait être discutée ou contestée.
Ces observations ne montre en aucun cas que nous serions « le centre de l’univers ». D’ailleurs, pour qu’il y ait un centre il faudrait qu’il y ait des bords, et nous ne les avons jamais observés jusqu’à présent et pour ce que nous en savons actuellement l’univers est infini.
En revanche, nous somme bien au centre de l’univers observable, puisque, par définition, le centre d’un univers observable c’est l’observateur, c’est à dire nous depuis la Terre. Mais ce phénomène d’expansion de l’univers devrait, en théorie, être le même en n’importe quel point de l’univers et donc des observateurs placés à ces différents points devraient constater le même phénomène. Malheureusement, nous sommes pour l’instant cantonné dnas le système solaire et nous n’avons pas le loisir de faire des observation depuis un autre point de vu éloigné (une autre galaxie par exemple)


Voir ce commentaire dans son contexte