Commentaire de ETTORE
sur Message aux mortels


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ETTORE ETTORE 1er juillet 2020 20:18

Depuis que l’homme s’est inscrit comme prédateur universel sur ce monde, il se sent pousser les ailes de l’immortalité.

Oui, il est arrivé en haut de la pyramide de l’inatteignable et regarde autour de lui comme un être suprême tout ce que son regard peut embrasser......sauf, sauf....

sa propre raison de vivre, le pourquoi du comment de la raison d’être là.... !

Quand il ne passe pas son temps à occire à tour de bras, comme un barbare grandiose, il se réfugie dans l’espoir et la foi, dès qu’un petit virus, sans épée et sans bouclier, le fait trembler dans ses certitudes d’être surhumain.

C’est vrai, nous avons une spiritualité de marchand de tapis, et c’est notre bagage quotidien que nous ne pouvons laisser qu’à la consigne de la mort.


Voir ce commentaire dans son contexte