Commentaire de Kapimo
sur L'Airbus des batteries


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Kapimo Kapimo 11 juillet 02:44

ceux qui souffrent des non-choix, qui ne savent même plus déterminer qui sont et où sont les décideurs dont leur sort dépend,

He oui, notre pays étouffe du fait d’une haute administration veule, inefficace, spoliatrice, destructrice, mafieuse et phagocytée par les délires universalistes et les grandes idées suprémacistes jamais débattues des sectes qui n’existent pas.

Notre pays est en train de crever.


Voir ce commentaire dans son contexte