Commentaire de Jean Dugenêt
sur Les lubies des lambertistes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 22:12

@babelouest
Mais j’ai beaucoup de sympathie pour les anarchistes et même pour les bandes à Makhno. Je rappelle que Makhno s’était bien entendu avec Lénine. Il faudrait faire des nuances entre ce qu’ils ont fait au début pour résister aux armées austro-hongroises et les bandes en décomposition qui ne luttaient plus pour le socialisme mais pour elles-mêmes. Ce n’était plus les mêmes hommes. C’est dans le mythe construit après par des anarchistes de salon que l’on s’est mis à employer des termes injurieux (les hordes de Trosky) pour parler des vaillants soldats de l’armée rouge qui avaient combattu les armées blanches. Il faudrait définir la différence entre anarchistes et socialistes. Jusqu’à la commune de Paris il y avait bien peu de différence. Ce n’est qu’avec la construction de la IIème internationale que le point de vue de Marx l’a emporté nettement.
Tout cela ne justifie pas que vous soyez opposé à mes deux propositions. Les anarcho-syndicalistes de Nantes (Alexandre Hébert) étaient le plus souvent d’accord avec les trotskistes (Rocton) jusque dans les années 70 de même que dans la grande grève chez Renault quelques années après la libération.

Pour ce qui sera du socialisme le plus élaboré je suis seulement d’accord pour dire que nous ne le verrons pas. Je m’en tiens donc à ce que j’ai écris dans le paragraphe « Socialisme ou Barbarie » de mon article « Il n’y a plus de trotskistes en France ».


Voir ce commentaire dans son contexte