Commentaire de velosolex
sur Le fanatisme des partisans de Donald Trump...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 14 janvier 11:30

@rosemar
Votre mise au point est courageuse, mais inutile. Vous perdez votre temps avec les individus extrémistes qui sont ici, sectaires, se rassurant par leur nombre, pour faire chorus et illusion. « On a volé l’élection de Trump ». Quoique vous disiez quoique vous vous faisiez, le parano, à l’image de son maître, n’et pas atteignable par la cohérence ni par la logique. Car sa logique se situe ailleurs, celui de faire partie d’une élite « d’informés », et en cela la critique non seulement ne l’atteint pas mais le renforce dans ses convictions. 
A vrai dire, je ne savais même pas qu’un truc aussi con et benêt que Qanon existait avant ces derniers jours. Un complot de pédophiles avec Hillary Clinton, et Carter, pourquoi pas le pape et votre voisin, tirant les ficelles du désordre mondial, avec notre brillantissiste Donald Trump,, le grand inspiré, tout seul comme un croisé pour s’opposer à l’immonde. Et les cons gobent cela ? Oui, bien sûr. Et cela n’est pas nouveau ; Des mouvements pareils ont traversé les siècles, des anabaptistes de Münster au seizième siècle, jusqu’aux sectaires du temple du soleil ! Comme ici, ils se réunissent et se calfeutrent pour s’encourager, pour suppléer à leur très faible nombre. L’islamisme radical était de la même tendance. Aux states, ces bargeots folkloriques ont amusé les médias, avant qu’on s’aperçoive un peu tard qu’ils pouvaient être extrêmement dangereux
Seul la direction du journal peut rééquilibrer les choses. J’ignore quels sont ses objectifs en laissant paraitre des articles immondes, qui bien sûr vont faire du chiffre, car enclenchant la réaction. Mais au bout du compte, je pense que l’audience se désagrège, et c’est dommage, pour ne pas parler des bons rédacteurs qui se font la malle. Cette bonne tentative de journalisme citoyen doit être une vitrine du monde, de l’originalité, et ne doit pas être laissé aux extrémistes


Voir ce commentaire dans son contexte