Commentaire de Opposition contrôlée
sur ‘Morts pour Areva' : au Sahel, la guerre de la France pour l'uranium est perdue d'avance


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Opposition contrôlée Opposition contrôlée 14 janvier 21:30

@titi
Sauf quand les dits ministres sont eux-mêmes au service d’un puissance étrangère.

Ma devise reste : Ni OTAN, ni Poutine.


Voir ce commentaire dans son contexte