Commentaire de Claude Simon
sur Complots, comploteurs et complotistes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Tzecoatl Claude Simon 7 février 2021 12:00

@Clocel

Vos propos sont chargés de sens, mais je n’ai, à proprement parler, pas à battre ma coulpe. Si j’ai été pervers, c’est que j’ai été sciemment frustré. Ce n’est donc pas de la perversion de ma part, juste une gestion ad minima.

Vous savez, quand un collectif se trompe globalement, c’est extrêmement pénible d’inverser la vapeur. Et dans un collectif, celui qui ne respecte pas les règles gagne, et c’est le délitement constant. De là à se battre à coups de généralité, on n’avancera pas. Bref, chaque chose a son rôle.

Non, le respect n’est pas un dû, pas plus que de traiter un peuple comme bétail une solution. Il faut bien s’essayer à traiter son semblable en tant qu’humain, quitte à se mordre les doigts, plutôt qu’à paraphraser le règne animal et s’y enferrer. La politique, exercice ad minima, est de jauger entre l’humain et l’animal. Trop souvent hélas, le politique se transforme en animal.

« La période des cigales est terminée, celle des fourmis commence » Il semble que pour mon cas personnel, ce soit l’inverse, pas trop le choix.
Le mieux soit dit en passant, c’est de n’avoir à être ni l’un ni l’autre.


Voir ce commentaire dans son contexte