Commentaire de Octave Lebel
sur Pour un candidat unique des organisations ouvrières


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 16 mars 12:48

Merci pour le spectacle.

La belle équipée d’un penseur autoproclamé de l’UPR (désolé pour ceux qui ont trouvé de l’intérêt à lire ou écouter les analyses et propositions de l’UPR qui sont très instructives) et d’un gauchiste à géométrie très variable (il n’y a qu’à lire quelques-uns de ses articles), spécialiste du sophisme pour tenter de mettre du sable dans le moteur du rassemblement des mouvements de gauche et de l’écologie authentiques. Merci pour le spectacle. A la prochaine représentation.

Ces messieurs n’ont pas encore compris que le temps du caporalisme, des donneurs de leçons, des petits chefs qui nous assènent leur pensée en forme de tracts et qui s’attendent à notre obéissance et notre ignorance est révolu.

Ce sont nous les citoyens qui portons les mouvements et leur accordons notre confiance ou non et jamais de manière inconditionnelle. Le prototype de militant que vous représentez et ce que cela présuppose en réalité comme organisations et institutions politiques est obsolète depuis longtemps. Au lieu de déclamer votre désarroi, réfléchissez.

 

LFI fait partie de l’équation d’une véritable alternative en mesure de renouveler les institutions et permettre un retour et un développement de la citoyenneté dans la mesure où nous l’investirons. C’est LFI qui a imposé dans le débat politique cette exigence comme une ligne rouge de la volonté et de la possibilité de changement. Et les classes dirigeantes ont parfaitement compris le danger en tentant de réduire le mouvement qui porte JLM en le dépassant en faisant de son leader une cible à diaboliser par tous les moyens. Votre surprenant tandem y apporte sa petite obole.

 

Il y a une méthode arithmétique imparable pour que le dernier avatar disponible et compatible au perfectionnement du toboggan néolibéral gagne, c’est d’affaiblir LFI sans lequel une coalition de gauche authentique ne pourra faire la bascule. Ce n’est pas à notre tandem baroque que je m’adresse parce les deux coureurs le savent parfaitement.


Voir ce commentaire dans son contexte