Commentaire de Octave Lebel
sur Pour un candidat unique des organisations ouvrières


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 17 mars 11:13

@cettegrenouilleci

D’accord avec vous, mais je pense que la période n’est pas anodine et que nous sommes en période électorale pour une présidentielle dont le véritable enjeu est notre place dans l’Europe, la véritable élection européenne n’est pas celle du « Parlement » (personne ne s’y trompe, la moitié des électeurs de l’UE n’y participe pas depuis le début) et on voit bien que tous les repères et certitudes concernant l’UE ont bougé dans toute l’UE et que ceux qui sont aux manettes vont tout faire pour aller encore vers plus de supranationalité tout en usant d’un vocabulaire trompeur. Le terme états-nations a réapparu dans leur bouche.

 

Je constate que dans la continuité de leurs textes et déclarations nos compères tournent en rond pour des raisons différentes  semble-t-il mais de concert en fétichisant la notion de frexit afin de fermer toute discussion et réflexion sur les moyens d’aboutir à une Europe des états-nations, en étrillant ce pauvre Mélenchon comme un diable dont le sacrifice serait nécessaire au maintien de la pureté de leurs analyses et en remettant aux calendes grecques (mauvais jeu de mot ici en l’occurrence) pour d’obscurs ( en fait probablement de leur point de vue incompréhensibles à nos esprits embrouillés et ignorants) dogmes idéologiques (Lénine ou Marx invoqués comme des puissances supérieures comme au bon vieux temps par les gardiens de la doxa ? Ces penseurs valent mieux que cela.) des lendemains qui chantent. Avec de tels opposants les tenants du néolibéralisme et de l’UE n’ont pas fini de se frotter les mains. Voix gaspillés+abstentions+effet repoussoir.Du sable dans le moteur.

Moi je pense comme beaucoup de nos concitoyens qu’à long terme nous sommes tous morts et que nous avons à prendre nos responsabilités sans demander la permission à quiconque ici et maintenant pour faire bouger les lignes parce que d’autres ne loupent aucune occasion et se servent du temps gagné contre nous. Ceux qui sont les abonnés de l’humiliation sociale, des fins de mois difficiles et nos concitoyens de toutes conditions qui aspirent à une démocratie qui les inclut et dont eux-mêmes sont et les contributeurs et les contrôleurs ne se laisseront plus abuser par ce type de discours qui nous conduit tout droit dans l’impasse une fois de plus. Bien sûr qu’une simple élection ne suffira pas. Mais qui en doute. Nous devons tous dans la mesure de nos moyens réinvestir dans l’exercice de notre citoyenneté. En fait beaucoup de choses existe déjà loin de la lumière des médias mais c’est la règle du jeu depuis un moment déjà.Si nous étions autant sollicité comme citoyens que comme consommateur...

Reposez vous bien par ailleurs. Je pense que prendre du recul par rapport à l’actualité nous détend, éclaircit nos idées et nous la fait mieux comprendre au bout du compte. Bonne journée.

 


Voir ce commentaire dans son contexte