Commentaire de Jonas
sur Le peuple syrien pris en otage par un embargo criminel


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas 22 décembre 2021 10:43

@cettegrenouille-là
La théorie du complot fait partie des régimes dictatoriaux , c’est leur roue de secours. 
 
Vous oubliez , ou vous l’ignorez sans doute que la révolte syrienne a commencé a Deraa , sans l’immixtion d’aucun pays étranger. Ce sont des enfants qui ont griffonné des slogans sur un mur « A bas Bachar » en s’inspirant des soulèvements du « Printemps arabe » qui ont balayé la région en mars 2011. Le régime du dictateur Bachar al-Assad pris de panique a lancé son armée contre des enfants. L’incarcération et le massacre du petit Hamza al-Khatib , 13 ans a déclenché des manifestations immenses . Voilà la genèse de la guerre civile syrienne. 

<< Cet enfant, ( Hamza) c’est l’humanité échouée . En Syrie , un dictateur prêt à tout pour rester en place a pris son peuple en otage dans l’indifférence du monde . C’est de cela que ce petit garçon est mort >> .Tahar ben Jelloun ( Le Point, septembre 2015)

En Syrie , l’Occident , n’est pour rien , comme il n’est pour rien dans les révoltes de Tunisie et d’ Egypte. Comme il n’est pour rien , lors du Hirak en Algérie. Les peuples se révoltes contre les dictateurs qui accaparent le pouvoir et partagent le pays entre copains et coquins. Sans parler de la corruption. 
 
 La Syrie du dictateur Bachar al-Assad mettra des décennies , pour se relever , de ses ruines . Et si le régime confessionnel est encore en place , c’est grâce a ses parrains , Russes, Iraniens , Chinois et Hezbollah. 
Ces parrains seront payés en s’octroyant des parts importantes du pays. 

 


Voir ce commentaire dans son contexte