Commentaire de Pierre Sarramagnan-Souchier
sur La faillite d'une politique d'intervention militaire coloniale dans le sud du Sahel


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 19 février 21:56


Suite 2 du COMPLEMENT D’INFORMATIONS…


6 - Mais hypocrisie occidentale oblige, on préfère jouer les sauveurs à la petite semaine quand il y a des bénéfices à en retirercomme les formidables richesses découvertes en gaz, pétrole et eau dans le sous sol du Niger et du Mali, sans parler de l’Uranium). Le Mali et les gisements d’uranium dans le pays voisin au Niger qui sont si précieux pour alimenter les centrales nucléaires en France et permettre de construire les bombes atomiques… (Source 1 et source 2).

N’y aurait-il pas un tout petit peu de françafrique dans tout cela ?

Comme un air de déjà connu par tous les gouvernement de la Ve République française en somme. Rien de nouveau sous le Ciel de l’impérialisme…

D’ailleurs, au Niger, en 2022, on ne veut pas du redéploiement des forces armées françaises (Source)


7 - Au fait, le Mali c’était quoi ? En 2012 les Touareg pensant pouvoir retrouver leur liberté déclare leur indépendance dans le nord du pays en s’associant aux islamiste. Erreur fatale, car ils sont ensuite manipulés par les islamistes. La guerre civile éclate et tout s’enchaine. La France intervient et c’est le fiasco constaté en 2022 et le départ des forces françaises… Lire ici : 6 avril 2012 La revanche amère des Touaregs.



A suivre : COMPLEMENT D’INFORMATIONS… (3)



Voir ce commentaire dans son contexte