Commentaire de Legestr glaz
sur Picasso le poète


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 4 août 18:15

@Fergus

Pendant que vous êtes là, Fergus, je vous soumets cette petite énigme : 

Pour éviter la propagation du covid19, des mesures interdisant les déplacements ont été prises, les frontières ont été contrôlées. Il fallait éviter que le coronavirus 19 venant d’Asie, par des voyageurs, ne contamine la population européenne. Ce sont des faits.
Mais d’autres « faits » sont disponibles et remarquables. En effet, il se trouve que l’industrie du vaccin profite du décalage entre les épidémies de virus respiratoires dans l’hémisphère Sud, pour mettre au point leur produit lorsque l’épidémie débarquera dans l’hémisphère Nord. Rappelons ce que tout le monde sait sur la planète : les maladies respiratoires virales ont lieu, dans l’hémisphère Sud (Australie, Argentine) entre avril et octobre et dans l’hémisphère Nord (en Europe, Canada, USA) entre octobre et avril. C’est toujours comme ça, c’est une « constante », c’est immuable ! Il y a un décalage temporel entre les maladies respiratoires de l’hémisphère Sud et celles de l’hémisphère Nord.
Et l’énigme est la suivante : pourquoi les voyageurs venant de l’hémisphère Sud, en période épidémique chez eux, depuis des dizaines et des dizaines d’années, n’ont jamais, strictement jamais, contaminés les Européens ni propagé leur maladie ? Et pourquoi les voyageurs de l’hémisphère Nord, en période épidémique chez eux, n’ont jamais pu, ni propager la maladie dans l’autre hémisphère ou contaminer les habitants de cette partie du globe ?
Vous avez tout le temps que vous souhaitez pour répondre. Si vous ne trouvez pas, j’ai déjà la « solution ».


Voir ce commentaire dans son contexte