Commentaire de Legestr glaz
sur L'homme, ce prédateur qui dévore ses “cousins éloignés” !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 8 août 10:06

@Pierre Sarramagnan-Souchier

J’ai eu un débat ici, de loin en loin, avec un végétarien. Je lui ai toujours dit que je respectai absolument cette manière d’envisager le monde et sa propre vie. J’ai beaucoup d’amis végétariens ou « flexi-végératiens » et je n’ai rien à leur reprocher. La seule chose c’est que j’ai beaucoup de crainte sur leur santé pour les années à venir. 

Je me suis b beaucoup intéressé au spécisme et à l’anti-spécisme. Et j’en suis arrivé à la conclusion, « ma » conclusion, qu’il fallait absolument respecter l’animal dans sa nature, du début à la fin de sa vie, si l’on acceptait l’idée de le manger. 

Et puis, je ne suis ni docteur, ni médecin. Je suis un passionné de biologie. Un autodidacte de la matière. Ceci a certains avantages : mon esprit n’a jamais été encombré par des « dogmes » ce qui me permet de faire des mises en perspective que d’autres ne feraient peut être pas. J’ai un beau fils gynécologue obstétricien, très ouvert à la discussion. Et je vois bien que dans les études de médecine, les étudiants sont dirigés vers un certain « formatage » de leur esprit, ce qui peut fermer certaines portes. 


Voir ce commentaire dans son contexte