Commentaire de JLR72
sur L'UE l'annonce : les Européens vont souffrir et doivent l'assumer !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JLR72 22 septembre 19:19

@Mozart
Pas du tout d’accord avec votre analyse, qui du reste est très peu approfondie.

Il y a bien eu un coup d’Etat en 2014 fomenté par les US (V. Nuland, McCain & co) et les nationalistes ukrainiens. 

Maidan a emergé peu après le refus de Ianoukovitch d’accepter la proposition de l’UE de signer un accord commercial EXCLUSIF (j’insiste sur ce « Exclusif » qui est important à mes yeux). Autrement dit, l’Ukraine , en signant avec l’UE, était contrainte de fortement réduire voire renoncer à ses échanges avec la Russie qui, elle, fournissait subventions et gaz à prix coutant à Kiev (pour un montant de USD 20-30Mds à peu près, soit pas loin de 20% du PIB, une paille).

Dans un contexte macroéconomique très compliqué pour l’Ukraine, Ianoukovitch propose alors à l’UE de signer cet accord exclusif mais à la condition que celle-ci compense les avantages liées à ses relations avec la Russie. Après un premier refus de l’UE, le président Ukrainien propose même un accord tripartite UE-Ukraine-Russie. Ukraine et Russie y étaient favorables. L’UE a refusé (coucou Barroso, aujourd’hui chez Goldman Sachs). L’UE avait donc une stratégie claire par la signature de cet accord : tourner l’Ukraine vers l’occident pour isoler La Russie. Sinon, pourquoi exiger un accord exclusif ? On y était donc déjà, c’était en 2013. Résultat, Ianoukovitch a reconduit l’accord commercial avec la Russie.

Maidan éclatait alors.

Rappelons que Maidan était un mouvement essentiellement soutenu par l’Ouest de l’Ukraine ; par les US (coucou McCain en train d’haranguer la foule sur cette place) et par une importante minorité d’ukrainien ; mais minorité quand même. L’occident et les US, bien entendu, ont voulu faire passer ce mouvement comme un ras de marrée en Ukraine. Or ce n’était pas le cas au regard de la division (ethnique) de ce pays. Du reste, les ukrainiens ont élu un président pro-occident en 2007 qui n’a pas été réélu en 2010 et remplacé par un Ianoukovitch considéré comme pro-russe. Cela montre bien que cette fable ukrainiens = pro-occident est de la propagande américaine. Suffit d’observer les résultats des scores de l’Est de l’Ukraine (et de l’Ouest) aux présidentielles. C’est bien simple, vous avez quasiment un pays coupé en deux. 

Dans l’impasse et avec une violence croissante (policiers et manifestants tués, affaire des snipers…) perpétrés notamment par des nationalistes de Svoboda et Pravy Sector, les US ont fomenté un coup d’Etat institutionnel tout en préparant le futur gouvernement de transition. Wikileaks est d’ailleurs très instructif là-dessus (je comprends pourquoi les US en veulent tant à Assange).

J’ajoute enfin que Ianoukovitch était effectivement corrompu. Qu’en est-il du pays ? Qu’en est-il de Porochenko ? Qu’en est-il de Zelensky ? Qu’en est-il de Ihor Kolomoisky, oligarque ukrainien ayant lancé la série et la présidentielle de Zelensky, qui a détourné USD 5Mds de sa propre banque ? Ils sont, eux aussi, tous aussi corrompus.

Ces informations sont avérées et disponibles en cherchant (Les Crises, par exemple).


Voir ce commentaire dans son contexte