Commentaire de quijote
sur Corridas : supprimer la dérogation à l'article 521-1 du Code pénal qui les autorise


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

quijote 21 novembre 21:53

Quand j’étais jeune et con, j’étais de gauche, pro migrants et contre la corrida.

Aujourd’hui, je suis plus de gauche, je suis contre les migrants et pour la corrida. Surtout depuis que les cons, dont j’ai été, veulent l’interdire.

Le public de la corrida est un public sain d’esprit. Bien plus que la cohorte d’abrutis qui croit savoir ce qu’est le Bien et veut imposer aux autres son idée dudit Bien... La corrida, c’est une métaphore de la vie. Où le type passe son temps à essayer d’éviter sa propre mort avec style. Avec élégance. Selon une tradition. Et au bout d’une vie, même menée avec style, élégance et respect des traditions, qu’est-ce qu’y a ? La mort. Bon, celle du taureau. Bah ouais. Métaphoriquement, le torero tue la perspective de sa propre mort. En fait, il tue la peur de sa propre mort. La corrida est une revanche sur l’idée de la mort qui « torture » l’humanité depuis l’émergence de la conscience. Elle est le refus de se laisser dominer par elle. Et une fois que tu as fait le nécessaire pour dominer l’idée de la mort, tu es prêt à l’accepter. Un torero est un type sain d’esprit qui veut se confronter à sa peur pour la dominer. Il n’y a pas plus sain que ça. C’est même le principe des thérapies comportementales...

Dans aucune autre tradition, la transcendance n’est à ce point présente, vivante, incarnée. Il n’est donc pas étonnant que tous ces connards veuillent l’interdire : ils haïssent l’idée même de transcendance. Alors oui, les caractéristiques du taureau de combat sont « exploitées » dans l’optique d’en faire un spectacle. Mais la codification et la présence de la transcendance en font autant une communion, voire une messe païenne, qu’un spectacle.

En dehors de ça, comme cela a été dit par ailleurs, fin de la corrida = disparition pure et simple de cette race. Qui a été sélectionnée et n’existe que pour ça. Les laisser dans la nature serait s’exposer à des accidents innombrables. Strictement Impossible. Soit ils vivent en élevage, soit ils disparaissent.


Voir ce commentaire dans son contexte