Commentaire de Mélusine ou la Robe de Saphir.
sur La télévision du futur : effrayant !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 janvier 2023 08:22

Les médias : 

Que dire de nos médias aujourd’hui qui, à l’instar du « bien-pensant moralisateur » journal Le Monde, jouent un rôle de désinformation du grand public en s’appuyant notamment sur des chiffres honteusement manipulés pour tenter de justifier une telle obligation, contribuant à la division entre pro-vaxx et anti (libre)-vaxx. L’histoire se répète, conduisant inéluctablement à une guerre civile, en France comme en Europe. Or, le narratif pro-vax en vue de rendre la vaccination obligatoire, universelle et indifférenciée, ne prend nullement en compte les statuts biologiques individuels, ce qui correspond bel et bien à une aberration à la fois biologique, sociologique et médicale. Et si comme au Rwanda jadis certains scientifiques et juristes de bon sens alertent les pouvoirs publics sur les risques sanitaires et sociologiques de cette obligation qualifiée à tord de vaccinale, ils ne peuvent en l’état rien faire, assistant impuissants à la division croissante de la société entre les présumés « bons » citoyens qui respectent les mesures sanitaires et se soumettent à l’injection vaccinale par altruisme, et de l’autre côté les « mauvais » citoyens qui remettent en question la politique liberticide menée, considérés comme des « criminels sanitaires » parce qu’ils refusent de se faire vacciner. En réalité, les « mauvais citoyens » sont avant tout des gens qui pensent et qui doutent de l’argument sanitaire déployé et martelé pour imposer la vaccination obligatoire. Ce sont des gens qui doutent fortement de son bienfondé pour leur santé et celle de leurs proches, constatant de plus en plus d’effets secondaires fortement problématiques parmi leurs proches, leurs voisins… sinon parfois directement.

Il est un fait que jamais dans l’histoire de la vaccination un vaccin ne semble avoir été aussi dangereux (décès, thromboses, accidents cardiaques), s’apparentant ainsi à un crime perpétré tant contre l’intégrité physique que contre les valeurs de pays se disant démocratiques car respectueux des valeurs et codes éthiques constitutifs, avec comme issue une possible guerre civile entre pro vax et libres Vax assimilés aux anti Vax, assortie d’un véritable désastre sanitaire mais aussi social.

Le premier massacre important des Tutsis au Rwanda a eu lieu en décembre 1963.


Voir ce commentaire dans son contexte