Commentaire de Jean Dugenêt
sur Lénine, le porte-drapeau des opprimés et des exploités


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 janvier 02:29

Merci Mohamed pour cet article.

Tu as justement affirmé : Sans Lénine la révolution d’octobre n’aurait pas eu lieu. Tu as raison. C’est certain. Trotsky sans Lénine n’aurait pas pu convaincre les bolcheviks que le moment de l’insurrection était venu. Zinoviev et Kamenev y étaient opposés et Trotsky sans Lénine n’aurait pas pu l’emporter. Trop récemment adhérant au parti bolchevik il n’avait pas le poids de Lénine pour emporter la majorité des bolcheviks malgré toute la popularité qu’il avait à Pétrograd du fait qu’il était président du soviet après l’avoir déjà été en 1905.

Pour préciser, je t’invite maintenant à poser la question : sans Trotsky, la révolution d’octobre aurait-elle était victorieuse ? Ma réponse est : c’est probable mais pas certain. Elle se serait déroulée différemment. Lénine était pour qu’elle commence à Moscou (et non pas à Pétrograd) et il ne voulait pas attendre l’ouverture du congrès des soviets comme tu l’as rappelé avec une citation. Or, après qu’il ait été admis qu’il fallait passer à l’insurrection sur proposition conjointe de Lénine et de Trotsky la discussion s’est portée sur ces deux points : où et quand ? Fallait-il commencer à Pétrograd ou à Moscou ? Fallait-il commencer immédiatement où attendre le second congrès des soviets ? C’est la proposition de Trotsky qui l’a emporté car Lénine a été convaincu par ses arguments. Trotsky était mieux placé pour apprécier la situation sur le terrain puisque Lénine agissait clandestinement alors que Trotsky, président du soviet de Pétrograd, agissait au grand jour.

Si la première proposition de Lénine l’avait emporté il n’est pas entièrement certain que la révolution aurait été victorieuse. Elle aurait été différente...

Il était acquis pour tous que Lénine et Trotsky étaient ensemble les deux grands leaders de la révolution d’octobre.

Tu as à peine esquissé ce qui s’est passé ensuite...


Voir ce commentaire dans son contexte