velosolex velosolex 19 décembre 2018 11:18

@siatom

« le jaune des cocus, celui des briseurs de grèves, sans oublier l’étoile jaune »

Faux croire que la moutarde jaune leur a monté au nez ! Le coup du gilet jaune est justement génial pour les raisons d’ostracisme que vous donnez. Notons que les gilets jaunes n’ont même pas eu besoin de Segala pour devenir experts en communication
Tout à coup les pestiférés montrent qu’ils sont cocus, ne se cachent plus. C’est là une attitude révolutionnaire : Le sujet montre ses plaies et refuse la honte. 

En ce sens il devient acteur, et transforme les ronds points, ces no man’s land, à la périphérie du territoire, en son centre, en cet agora qui nous échappe. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe