Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 janvier 2019 11:58

« Le gouvernement alimente les médias volontairement plus que jamais par de faux chiffres concernant le nombre des manifestants. »

Pas seulement sur « les faux chiffres concernant le nombre des manifestants »...

C’est au début des années 2000 que j’avais dénoncé « l’Entreprise de la désinformation universelle ». Aucun journal français ou européen ne peut nier avoir reçu mes nombreux articles qui dénonçaient déjà LA GUERRE DE L’INFORMATION déclarée sournoisement par les régimes politiques à l’encontre des masses populaires polluées, appauvries mais surtout délaissées et trahies par les élites et les intellectuels de tous bords !

En 2002, j’avais assisté en direct à la Haute trahison de Chirac suite au vote favorable au Front National ! Fallait-il empêcher un parti d’arriver au pouvoir suite à un vote démocratique, il ne fallait pas pour autant aller jusqu’à tuer le principe de la démocratie ! On ne refuse pas le choix d’un peuple en fomentant un complot dans les caves de l’Elysée et en créant un « nouveau parti » en l’espace d’une seule nuit et qui serait « Une majorité présidentielle » de toute l’illégalité ! 

C’est cette haute trahison qui avait précipité la mort du « Pendule Gauche-Droite », je l’avais dit à chaud en 2002, je n’ai cessé de le répéter depuis...

Chirac avait réussi à faire défiler les Français sous le honteux vacarme « On a honte d’être français »... Observateur, je savais que cette faute allait conduire à une grave décomposition politique en France !

01) On ne peut pas condamner et surtout pas diaboliser les citoyens qui aiment leur pays, cultivent légitimement la préférence nationale et votent librement pour leur candidat.

02) On ne peut pas donner raison aux responsables politiques qui « aiment les étrangers et les exploitent » au nom des « valeurs » qui sont diamétralement opposés aux droit humains, à la justice et à tous les principes fondamentaux de liberté et de développement... Tous les pays sont souverains et doivent le rester, tous les pays ont le droit et le devoir d’appliquer « le principe de la réciprocité » au nom de l’intérêt national ! Un pays reçoit les étrangers qu’il veut mais doit les traiter comme le veulent les lois et les droits humains qu’on n’a pas besoin de rappeler...

A force de vouloir exploiter les étrangers, l’Elysée Bourdieusarde a oublié les siens  ! Ni droits de l’homme, ni droits de la femme pour le peuple de France ! 

Les journaux et les médias français, en parlant de la France d’En Bas se fixent seulement sur les « Banlieues » , or la campagne en France est une réelle désolation : Des villages médiévaux et une atmosphère de néant envahit « la géographie qui n’est tout de même pas remplie par les émigrés... »

Je rappelle que j’avais donné la chance à l’Etat français qui, s’il avait accepté le dialogue sur la base de mes propositions de 2001 et de 2003 aurait pu s’élever au sommet de la hiérarchie mondiale non pas par le bruit de ses ustensiles de sa cuisine chimique, ni par le déploiement de ses soldat en Asie et en Afrique, mais par le rayonnement culturel et scientifique : L’Elysée avait fait de faux calculs, la France avait raté son avenir... L’Europe suivra nécessairement.

« La France jaune » était prévue par tous mes écrits depuis 2001, elle ne retrouvera pas des couleurs avec quelques Euros de plus... L’orgueil, est comme je l’ai dit des centaines de fois, la plus grande maladie de l’humain, il est responsable de la majorité des échecs individuels ou collectifs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe