Paul Leleu 9 mars 19:23

@Garibaldi2

il y a les beurettes qui vont en boite le samedi, et c’est bien leur droit. Et puis il y a celles qui ont d’autres désirs de vie... est-ce qu’elles ont le droit ?

Est-il permis de se définir en dehors de l’idéal de la boite de nuit ? C’est une vraie question...

il y a un vrai problème de cohérence de nos sociétés à ce niveau là... je ne doute pas que certain(e)s militants islamistes se complaisent à appuyer où ça fait mal... mais ça ne change rien sur le fond...

alors, soit on refuse de voir le problème, parce-que ce sont certains musulmans qui le révèlent... soit on affronte le problème, bien que ce soient certains musulmans qui le révèlent... question d’attitude...

ton adversaire détermine-t-il entièrement ta propre attitude, ta propre définition ? Si ton adversaire détermine entièrement ta propre attitude, ta propre identité, alors il a une énorme emprise sur toi, bien que ce soit une emprise-inverse.

est-il (par exemple) très judicieux de laisser la question spirituelle entièrement entre les mains de l’islam dans notre société ? N’avons nous pas notre propre spiritualité ? Et si oui, laquelle (lesquelles) ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe