cettegrenouilleci 28 mai 2019 12:05

@Legestr glaz

« Ce sont les européistes qui ont gagné. Le peuple n’a pas encore assez souffert. »

Bonjour. D’accord avec ce commentaire, excepté la deuxième phrase.

Davantage de misère, de déconvenues, d’oppression ne conduisent pas nécessairement à la révolte et encore moins à une résistance organisée ou à une riposte réfléchie qui permette de peser sur le cours des évènements. Comme le montre la situation de notre pays, les victimes de la politique néfaste du pouvoir se recroquevillent et font le gros dos, s’appliquant à survivre et à assurer la survie de leurs proches dans le contexte d’une précarité extrême qui ne fait que s’aggraver.

C’est la compréhension des ressorts, des causes premières des mauvais coups qui s’abattent sur la population qui conditionne le développement ou non d’une résistance organisée et d’une riposte à la guerre de classe menée contre le peuple et la nation.

De ce point de vue, même si cela n’a eu pratiquement aucune incidence électorale, l’émergence , les développements et la résilience du mouvement des Gilets Jaunes ont , à mon avis, beaucoup à voir avec l’énorme travail d’éducation populaire et de ré-information déployè par FA, par l’UPR et par ses militants pour faire comprendre à nos concitoyens l’origine de la crise dans laquelle s’enfonce le pays et les causes profondes des difficultés croissantes auxquelles ils se trouvent confrontés.

Tout ce travail patient et laborieux va continuer de porter ses fruits et contribuer activement à l’organisation et à l’essor du grand rassemblement populaire majoritaire qui est nécessaire pour sortir la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan, et pour « ré-ouvrir le chemin des jours heureux ».

Très bonne journée

Cordiales salutations

GJ


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe