Hervé Hum Hervé Hum 16 août 10:18

@Attila

quand Siiting Bull dit « ce n’est pas la Terre qui appartient à l’homme, mais l’homme qui appartient à la Terre », il exprime là toute la différence entre la conception de la relation homme et nature (ou Terre) entre l’occidental et la majorité des autres peuples.

Tant que l’homme se situe en dessous de la nature ou Terre, la question de la dualité nature artificiel ne se pose pas, n’a pas de sens, elle se pose uniquement dans le cas de l’inversion du sens de la relation Terre homme, parce que dans ce cas là, l’homme ne limite, conditionne plus son action au respect de la nature. Puisqu’il n’y est plus soumis, mais au contraire, veut soumettre la nature à sa seule condition.

Et la preuve en est que la question de l’artificialité de l’homme et de sa conséquence, la pollution, se pose aujourd’hui à ces peuples, quand elle ne se posait pas avant, car sans lieu d’être. Les amérindiens de Guyane se sont posé la question de la pollution du mercure, quand ils en ont connu les effets sur leur santé, avant cela, le mercure n’avait rien de polluant.

Autrement dit, vos chercheurs sont médiocre ou alors, c’est qu’ils avaient déjà leur théorie toute faites et ne cherchaient qu’à lui donner des arguments, peu importe leur validité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe