Furax Furax 28 avril 18:01

Merci pour cet article remarquable qui mérite une trés large diffusion.

L’image des moutons me terrifie, à l’échelle mondiale et pas seulement en France ;

Je reste tétanisé par l’image du Pape célébrant SEUL la messe de la RESURRECTION dans la basilique Saint-Pierre. Où est la foi, où sont les croyants et leurs « bergers » pour qu’ils n’hésitent pas à monter dans une rame de métro, mais renoncent si facilement à ce qui est leur raison d’être. L’image de la Kaaba au milieu d’une place déserte est tout aussi glaçante.

Moutons allat au sacrifice...

Le problème particulier de la France est dans le refus des travaux du professeur Raoult.

Je reprends ici un message déjà posté :

Dimanche 19 avril, dans le journal de 13H, madame Coudray présentait un joli sujet sur ’LE MIRACLE GREC« , pays sinistré par la politique européenne et la trahison de la gauche. Avec des structures hospitalières laminées, une immigration clandestine massive, ils s’en sortent mieux que personne en Europe :136 décès.

Parmi les explications :

 » « Tout a été fait pour éviter un débordement, jusqu’à administrer la chloroquine dès les premiers symptômes alors que ses effets ne sont pas prouvés. » George Panayiotakopoulos décrypte : « Dans un premier temps, la chloroquine a été prescrite, puis l’hydrochloroquine accompagnée d’un antibiotique, l’azithromycine. Nous avons appliqué ce protocole à partir de la littérature scientifique sur ce sujet. Si le patient est suivi, les risques sont faibles. » La Grèce, qui avait abandonné la production de médicaments à base de chloroquine pour lutter contre le paludisme, en produit à nouveau depuis la fin mars.

https://www.liberation.fr/planete/2020/04/18/apres-avoir-pris-des-mesures-drastiques-tres-tot-la-grece-resiste-au-covid-19_1785649

Le soir même, notre controversé premier ministre et son controversé ministre de la santé affirmait que nous ne disposions pas de traitement . 23 293 décès !

Sans compter tous les autres pays déjà listés sur Agora Vox



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe