Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 19:47

@rosemar
Pour le Wifi on a un retour d’expérience d’environ 20 ans, sans qu’on relève de problèmes.
Ce qui n’est pas si mal comparativement à beaucoup d’autres innovations (médecine, pharmacie, alimentation, chimie, agriculture...) susceptibles d’altérer la santé des populations.
Concernant la 5G effectivement il faudra beaucoup d’antennes.
Mais d’un point de vue sanitaire les émissions seront plus basses en énergie qu’en 4G car « directives ». Et la physique sur laquelle elle s’appuie (fréquences, modulations, puissances) sont biens connues.
Bien sûr le cas de la 5G n’est pas précisément évalué (pour cause) mais rien ne permet d’envisager sérieusement que se soit très différent de la 3G (20 ans de recul là encore) d’un point de vue sanitaire.
Les Robins des toits peuvent militer contre la 4G la 5G ou Linky mais qu’ils le fassent sur des bases sérieuses.
Pas sur des fantasmes pseudo technique et la caution de militants qui oublient qu ils sont aussi, ou devrait être, les scientifiques que leurs diplômes laissent espérer. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe