Le Panda Le Panda 13 janvier 13:19

@Fergus,
Mais il suffit de demander mon « cher » voici une partie de réponse : 

La solution peut-elle venir de l’Institut Pasteur de Lille (IPL) ? Le centre de recherche nordiste fonde en tout cas beaucoup d’espoirs sur un médicament qui permettrait d’éviter des formes graves de la maladie. Les essais cliniques sur l’Homme pourraient commencer dès le mois de février, après le feu vert des autorités sanitaires. Le directeur de l’IPL, Xavier Nassir, compte demander leur autorisation « dans les prochains jours », annonce-t-il à France Bleu Nord ce jeudi 7 janvier. On est très confiant sur l’efficacité de la molécule », assure Xavier Nassir à nos confrères. Ce médicament serait à prendre « dès les premiers symptômes », sous forme de cachet à avaler ou en suppositoire. Un ancien suppositoire Les scientifiques lillois conduisent ce travail de recherche depuis mars dernier avec Apteuus, une start-up qui dispose d’un catalogue de 2000 médicaments. C’est ainsi qu’ils ont pu redécouvrir ce traitement dont ils ne veulent pas donner le nom pour « éviter toute frénésie », justifiait fin septembre l’IPL, dans les colonnes de La Voix du NordCe choix du secret associé à un certain triomphalisme avait suscité un certain agacement dans la communauté scientifiqueLien  Dans la mesure ou mes articles paraitraient, les infos me semble seraient plus justes 

Le Panda 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe