julius 1ER 15 janvier 10:44

il s’est posé la même problématique en Allemagne avec les Nazis que chez-nous avec les collabos à la libération .....

c’est d’ailleurs ce que disait de Gaulle aux communistes lorsqu’ils voulaient

« purger » l’appareil d’Etat et l’administration « vous voulez réduire et détruire notre pays » ....

le constat que faisait De Gaulle était sans ambage, la Collaboration était un cancer qui avait largement métastasé le pays tout comme l’idéologie Nazie en Allemagne .... après le facteur déterminant pour « épurer »le pays a été de faire le choix entre collaboration active, ou collaboration passive ????

et c’est ainsi que certaines nationalisations ont été réalisées à titre d’exemple comme Renault, les charbonnages et d’autres moins connues !!!

il faut reconnaître froidement que dans toutes situations difficiles, il y a infiniment plus de « collabos » que de résistants ..... en d’autres termes la lâcheté est une « vertu » bien plus pregnante que le courage !!!!!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe