Ecométa Ecométa 15 juin 11:19

@Legestr glaz

La science est avant tout une « méthode » permettant l’élaboration, non pas d’« un » savoir, mais de savoirs particuliers, spécifiques et qui doivent être spécifiquement qualifiés par spécialité scientifique !

Le savoir scientifique, la science ne peut être générique de savoir et du « Savoir »

Je ne suis pas contre la science et la technologie, mais je pense que globalement nous avons un vrai problème de « SAVOIR », et nous tenons ce problème de la dominance de la « science », de son exclusivisme !

C’est simple, on pourrait même dire simpliste, mais pour notre époque moderne au modernisme, celle du changement pour le changement, véritable paroxysme de modernité et plus simple modernité, la science est devenue générique de savoir et du « SAVOIR » et, il n’y aurait plus de « Savoir » comme d’ailleurs de « valeurs », même de « PRINCIPES », que de nature scientifique et technique… c’est ce qu’on appelle l’humanisme qui nous envoie droit vers le transhumanisme et la fin du principe d’humanité et donc de l’Humanité ! 

Au diable l’ontologie, la déontologie, l’éthique et l’altruisme : tous ces acquits intellectuels humains ! Renvoyée aux calendes grecques et aux oubliettes de l’histoire la « métaphysique », cette « épistémologie » première philosophie et première interrogation sensée qui sortait l’humain de l’état de pure croyance religieuse. Une question se pose : sommes-nous plus intelligent avec notre pléthore de savoirs technoscientifiques ? Non, il semblerait que non ; il semblerait même que nous soyons toujours au fond de la caverne avec les ombres qui s’agitent car toujours aussi ignorant de la « Nature », comme des « états de nature » qui ont émergés, dont la nature humaine : nous sommes de plus en plus ignorant de l’humain et du principe d’humanité !  

II faudrait arrêter cette fuite en avant rationalo-économico- technoscientiste ; cesser cette « innovation » permanente imbécile et se contenter dune « simple amélioration permanente » qui allierait à la fois la temporalité humaine, notre « Humanité », et le temps de la science et de la technoscience ! 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe