piquecul 12 septembre 07:37

Je suis un vieux monsieur qui a été cheminot et qui s"est battu contre la privatisation de la SNCF. Non pas par esprit corporatiste, mais pour conserver l’outil indispensable financé par tous les contribuables. De mon temps, les lignes secondaires étaient exploitées mais déficitaires dans la fréquentation. La principale raison en était l’automobile. Dont acte.

Aujourd’hui le temps est à la modération de l’usage de l’auto pour des raisons importantes comme la polution. Don Acte.

Mais les lignes secondaires, quand elles n’ont pas été transformées, sont à l’abandon.

Me reviennent à la mémoire la fierté de certains gouvernants qui déclaraient qu’aucun villages n’étaient à plus d’une demi heure d’une gare de train !

Exagération biensur, mais la réalité était que nous avions, alors, bien plus de possibilités moins polluantes. Autres temps, autres moeurs ! Mais quel gachi !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe