titi titi 18 février 20:57

@Pierre Sarramagnan-Souchier

«  sont à un stade d’urgence critique dans cinq pays : Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger »
Ces pays sont indépendants.
Ils ont des dirigeants qui sont responsables de l’approvisionnement, la distribution, des vivres.

C’est à leurs dirigeants

de trouver des solutions. Ou alors à en changer si les dirigeants sont des incapables.

Concernant l’aide publique au développement, il y a 4 pays dans le monde pour qui ces rentrées d’argent représentent plus de 10% du PIB : Mali, Niger, Mozambique, et Afghanistan.
10% ! Et ce n’est pas assez ?

La vérité c’est que ces aides sont devenues « un du ».
Il serait peut être temps que ces braves gens se mettent au travail pour leurs pays.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe